Menu

Interview du mois : Le 11e Congrès International de Fès autour de l’Histoire de la Médecine

L’événement scientifique et culturel de haut niveau, le 11e Congrès International de Fès autour de l’Histoire de la Médecine, se tient du 25 au 28 octobre 2023 à la Faculté de Médecine, de Pharmacie et de Médecine Dentaire de Fès. Initié par le comité du patrimoine de la Faculté de Médecine, de pharmacie et de médecine dentaire de Fès, cette édition propose une série d’activités visant la création d’un espace d’échange scientifique et culturel entre les différents pays participants.
A cette occasion, Sihatitv.ma (STV) a interviewé le Pr. El Bachir Benjelloun, Directeur Général de la commission du patrimoine à la Faculté de Médecine, de Pharmacie et de Médecine Dentaire de Fès.

STV : Comment L’histoire de la médecine peut-elle contribuer à la formation des étudiants en médecine ?
Aujourd’hui, il est très important de parler des sciences humaines ou ce qu’on appelle en Anglais “Medical humanities” dans l’enseignement médical. Cette branche déjà introduite dans les grandes universités et écoles de médecine du monde comme la Harvard and Oxford, entre dans le développement du savoir-être de l’étudiant.
Comme vous le savez, la formation en médecine se focalise plus sur le savoir et le savoir-faire, alors que le savoir-être y occupe une place pratiquement minime. L’histoire de la médecine est une des branches des sciences humaines, à côté de la philosophie et des arts. C’est dans cette optique que le Congrès International de Fès autour de l’Histoire a été mis en place par le comité du patrimoine de la Faculté de Médecine, de pharmacie et de médecine dentaire de Fès. Il vise par là à sensibiliser les étudiants à connaître leur histoire qui est leur identité, et à être fiers de cette histoire très riche, si on parle spécifiquement du Maroc et de Fès, et aussi de l’histoire arabo-musulmane de manière générale.

STV : Quels sont les objectifs fixés pour cette 11e édition ?
Pour cette édition comme pour les précédentes, les objectifs principaux du Congrès International de Fès autour de l’Histoire de la Médecine restent les mêmes : connaître son histoire, savoir comment la médecine a évolué au fil des temps, mettre en lumière l’évolution des normes éthiques, étudier les succès et erreurs du passé, montrer la diversité culturelle en médecine…. Fidèles à ces objectifs, l’événement cette année est placé sous le thème « Histoire de l’enseignement de la médecine ». Il s’agit d’une thématique très importante parce que cet enseignement a connu beaucoup de changements au fil des siècles. A travers les différents thèmes soumis à l’analyse lors de la manifestation, les congressistes vont essayer de montrer comment il a évolué au fil du temps en commençant par un disciple qui suit son maître et en finissant par tout ce qui est virtuel. Le but ultime est de pouvoir comparer entre l’enseignement de la médecine ancienne et moderne, mais aussi de voir ce qu’on a perdu de l’ancienne école de cette discipline tout en essayant de suivre l’évolution de la médecine au Maroc, bien avant l’indépendance, depuis le protectorat et après l’indépendance.

STV : Quelles sont les nouveautés de cette édition ?
Avant tout, il faut dire qu’on est fier d’avoir le Haut Patronage de Sa Majesté le Roi Mohammed VI que Dieu le glorifie pour la cinquième fois, ce qui est un motif de fierté et d’honneur pour ce congrès.
Pour ce qui est de votre question, et comme chaque édition, il y a toujours du nouveau. Généralement, les activités du congrès comprennent toujours une exposition thématique sur le thème central du congrès. Cette année, le comité organisateur a décidé d’inviter un pays d’honneur. Le choix a porté cette fois-ci sur la Chine pour tout ce qu’on sait sur ce pays, son histoire et sa civilisation. A côté du cadre scientifique du programme concocté durant les quatre jours de l’événement, cette 11e édition se veut un réel espace d’ouverture culturelle et artistique. La Chine va être, en effet, présentée par une délégation aussi bien sur le plan diplomatique que culturel, avec notamment la présence de médecins qui pratiquent la médecine chinoise traditionnelle, d’artistes peintres, de musiciens. Au menu de cette rencontre figure également la mise en place d’une exposition de l’institut Confucius.
Le comité du patrimoine de la Faculté de Médecine, de pharmacie et de médecine dentaire de Fès veillera ainsi dans les années à venir à créer du Congrès International de Fès autour de l’Histoire de la Médecine un lieu d’échange à la fois intellectuel, social et culturel entre les différents pays participants en choisissant un pays d’honneur pour chaque édition, l’occasion de mettre en exergue notre propre culture et celle du pays à l’honneur.

 

تعليقات